Présentation


banniere_accueil

Bemena, qui signifie « très rouge » en malgache, de par la couleur de sa terre, est un petit village perdu dans les montagnes du nord de Madagascar, à environ 40km d’Ambilobe, la ville la plus proche. L’accès est difficile et les villageois doivent s’y rendre à pied, ce qui représente pour eux une grande journée de marche. Cet isolement implique plusieurs inconvénients, notamment pour la scolarité ou encore la santé, les villageois étant obligés de se rendre en ville pour se faire soigner.

À la suite de tensions religieuses, les familles se sont dispersées autour du village de Bemena, formant ainsi plusieurs petites communautés villageoises qui rassemblent à elles toutes environ 200 personnes. Parce que le village n’existait plus en tant que tel, il n’a pas fait l’objet des aides de l’Etat pour le développement apportées avant la crise politique de 2009. Aujourd’hui, la nouvelle génération souhaite reconstruire son village. En apportant notre aide, nous leur donnons tout autant la dynamique de la réalisation de leur projet que les moyens de le réussir. Afin de ne pas aboutir à une situation de dépendance humanitaire, l’important est que nous restions une équipe. Nous prenons les décisions ensemble et les réalisons ensemble.

Parmi tous nos projets nés de nos dernières réunions, notre priorité reste la reconstruction de l’école, le financement de ses instituteurs et du matériel scolaire. Nous envisageons également la création d’une piste facilitant l’accès au village, l’installation d’un marché permettant de vendre leurs produits sur place, la mise en place d’un centre de santé ainsi qu’un plan de lutte contre la déforestation.

Afin de suivre l’évolution de nos projets, nous vous invitons à consulter régulièrement la rubrique « L’actu ».

  

Drapeau-FranceEn France

puce Fabrice

Fab
 
Amoureux de Madagascar depuis mon premier voyage en octobre 2008, j’ai eu la chance de visiter le petit village de Bemena. J’ai pu y rencontrer ses habitants si chaleureux, courageux, souriants et ayant un coeur grand comme le soleil qui brille quotidiennement sur le nord de la grande île rouge. Malheureusement, malgré les apparences, la vie n’est pas toujours facile dans ce petit village perdu dans les montagnes. J’ai tout d’abord commencé à les aider seul en leur apportant quelques vêtements, médicaments et matériels scolaires. Mais en voyant l’état de l’école et les conditions de travail pour l’instituteur, seul avec ses 65 élèves, j’ai compris que je n’y arriverai pas tout seul. C’est pourquoi j’ai décidé de créer l’association Bemena, afin qu’ensemble nous puissions les aider à reconstruire leur village, une nouvelle école et améliorer leurs conditions de vie.
 
Toutes mes aventures malgaches sur mon travelblog: http://lesvoyagesdefaboon.blogspot.com
 
Un GRAND MERCI à mon cousin Cyril, sans qui ce site n’aurait jamais pu voir le jour, à mon père (Dédé), pour avoir créé notre logo et les dessins qui ont permis d’illustrer ce site internet, à ma mère (Monique), d’avoir accepté de co-présider l’association avec moi, à Pauline, Paulette et Nino pour leur aide précieuse à Madagascar et bien sûr, à tous ceux qui soutiennent nos actions moralement ou financièrement, sans quoi rien ne pourrait être possible. Misoatra (Merci)
 
Fabrice GERBOIN
Fondateur et co-président de l’Association BEMENA

puce Monique et Dédé, les parents de Fabrice

dede-momo

 
Mon mari et moi avons longtemps rêvé de Madagascar en écoutant les longs récits de notre fils Fabrice. En avril 2010, nous avons décidé de l’accompagner dans ses aventures. Nous avons eu la chance de rencontrer ces gens formidables et attachants que sont les habitants de Bemena et nous avons été très touchés par l’accueil qu’ils nous ont porté malgré leurs conditions de vie difficiles. Nous avons beaucoup appris durant ce séjour qui nous a fait réfléchir sur nos conditions de vie…
 
C’est pourquoi, dès que j’ai appris que mon fils souhaitait créer une association pour leur venir en aide, j’ai immédiatement voulu participer au projet. Et de voir une telle implication et motivation des habitants du village, dès le commencement, nous rend très heureux et confirme plus que jamais notre volonté. L’aventure commence bien!
 
J’aimerais aussi remercier mon mari Dédé d’avoir donné quelques coups de pinceau afin d’illustrer et donner vie à notre site internet.
 

Monique GERBOIN
Co-présidente de l’Association BEMENA

 

À Madagascar

puce Pauline


 
Bemena est ma source. C’est un grand honneur pour mon village et moi de bénéficier de ce projet. Ayant quitté ce petit village dès mon enfance, pour les études et vie professionnelle ensuite, je voudrais aujourd’hui contribuer à son développement socio-culturel. Je tiens à témoigner toute ma reconnaissance à la famille GERBOIN d’avoir initié ce projet.
 

Pauline SOA
Correspondante et trésorière à Diego-Suarez (Madagascar)

 

Sans eux, rien ne serait possible! 
Déjà, sur le terrain en décembre 2010, leur aide m’a été précieuse… 
Ensemble, ils forment un trio de choc! Ils sont nos correspondants malgaches.

 

Fabrice

puce Paulette, fille de Pauline

 
Depuis tout petits, mes frères et moi passions souvent nos grandes vacances à Bemena, là où notre mère est issue. Cela nous changeait beaucoup de la ville de Diego-Suarez (Antsiranana) où nous habitons depuis toujours. Un paysage extra, un fleuve, des zebus, des fruits…. et surtout des personnes formidables (d’ailleurs la plupart sont de la famille). Mais en grandissant, j’ai pris conscience que beaucoup de choses manquaient à Bemena: une école qui suit les normes, un dispensaire, une piste aménagée pour y accéder…. Et des personnes au coeur généreux pour aider. Vive l’association Bemena!
 
Paulette RASOANIRINA
Correspondante à Diego-Suarez (Madagascar)
 

Nous avons eu la chance de rencontrer cette famille 
extraordinaire sur laquelle nous pouvons compter !

Monique & Dédé

puce Nino, fils de Pauline

 
Bemena, village natale de ma mère. De mon enfance à l’adolescence, on y passait toujours nos vacances. Juillet 2008 je m’y suis rendu. Puis Octobre j’ai fait connaissance avec « Fabilisy » (c’est comme ça qu’ils appellent Fabrice là-bas). Comme il voulait se rendre dans un village, je lui ai proposé de découvrir Bemena, là où l’on n’entend plus les voitures. Fabrice était partant pour oublier les bruits urbains, à effectuer la longue marche pour une immersion totale au cœur de la communauté villageoise de Bemena.
 
Je tiens à remercier la Famille GERBOIN pour leur initiative et tous ceux qui ont contribué à la création de « Bemena, un village, une école » .
 
Bravo pour les réalisations de projets et celles à venir !
 

Nino RAKOTOARIMONJY
Correspondant à Diego-Suarez (Madagascar)

Share Button